Règlement des Trophées des Arts Afro-Caribéens 2013

La cérémonie des Césaire de la Musique, fondée par Frank ANRETAR et rebaptisée aujourd’hui Les Trophées des Arts AfroCaribéens, est née du désir de valoriser les Cultures et les Arts afro-caribéens, et la richesse de la diversité culturelle française. Cet événement a vu le jour avec le parrainage et la bénédiction d’Aimé CÉSAIRE qui a accepté que ce projet porte son nom. Aimé CÉSAIRE est le Chantre de la négritude, cette philosophie qui véhicule un message universel.

Les Trophées des Arts AfroCaribéens (TAAC) visent à récompenser et promouvoir les cultures et les arts afro-caribéens à travers des prix musique, cinéma, littérature, télévision, personnalité. Notre ambition est de valoriser la contribution de la Caraïbe et de l’Afrique francophone à la diversité culturelle française.

1°) Les artistes, quel que soit leur domaine d’activité, nominés pour les Trophées des Arts AfroCaribéens, sont réputés n’avoir tenu en public et dans les dix années précédant la remise des prix aucun propos raciste, homophobe, sexiste ou antisémite, sauf à avoir présenté à ce sujet des excuses publiques en bonne et due forme.

2°) Créée en 2006 afin de mettre en valeur les cultures afro-caribéennes, la cérémonie des Trophées des Arts AfroCaribéens poursuit et confirme ses engagements d´ouverture : outre la musique, seront également récompensées d´autres formes d´expression comme le cinéma, la littérature et le sport. Les nominations se feront en fonction des catégories suivantes :

* Musique
– Artiste de l’année
– Meilleur groupe
– Meilleur clip
– Artiste révélation de l’année
– Meilleur album

* Littérature
- Meilleure roman
- Meilleur essai

* Cinéma
- Meilleure fiction
- Meilleur documentaire

* Personnalité de l’année

* Personnalité sportive de l’année

* Trophée d’honneur (remis à une personnalité pour l’ensemble de sa carrière)

3) Concernant les catégories musicales, seules les musiques natives ou valorisant les territoires français d’Outre-mer, les territoires francophones et d’Afrique francophone sont nommables, quel que soit leur style. Le Comité d’organisation des TAAC soumet les critères de sélection (richesse artistique, qualité des visuels, qualité artistique, chiffre des ventes), au jury Musique composé de cinq membres spécialisés dans les musiques susceptibles de se retrouver nominées.

Sur la base de ces critères, le jury sélectionne les artistes à raison de 5 par catégorie et remet cette liste de nominés au Comité d’organisation des TAAC.

Les albums sélectionnés doivent être sortis ou avoir connu le succès entre fin octobre 2011 et le 1er juin 2013.

4) Un artiste ne peut être nominé deux années consécutives pour le même album. Dans chacune des catégories musicales il ne peut y avoir plus de deux artistes signés en major ayant bénéficié d’une exposition nationale dès la sortie de leur album.

5°) Les lauréats des prix Musique sont au final désignés par un vote du public, sur la base de la liste établie par le jury Musique et diffusée par la Comité d’organisation des TAAC. Ce vote se fera via le site internet www.lestaac.com dans la période prévue à cet effet. La liste des nominés ainsi que les éléments nécessaires aux votes seront annoncés par voix de presse, par les radios et télévisions partenaires, et seront aussi disponibles sur le site officiel des TAAC www.lestaac.com.

6)
Les prix Cinéma et Littérature sont décernés à des œuvres qui valorisent les arts et la culture AfroCaribéens, quels que soient leurs auteurs. Ces œuvres sont sélectionnées par un jury de professionnels du cinéma et de la littérature. Chaque catégorie Cinéma et chaque catégorie Littérature disposeront de 4 nominés maximum et les lauréats pour ces prix seront désignés par un vote à bulletin secret effectué par les membres de chaque jury concerné. Les résultats de ces votes sont remis au Comité des TAAC par chaque président de jury.

7) Dans les douze mois qui suivent la remise des prix, s’il appert qu’un artiste, quel que soit son domaine d’activité, nominé, a fortiori récompensé, a tenu des propos racistes, homophobes, sexistes ou antisémites en public dans les dix années précédant la remise des prix, sans avoir présenté à ce sujet des excuses publiques en bonne et due forme, il devra être déchu publiquement de sa nomination ou de son prix par les organisateurs des TAAC, et, le cas échéant, devra leur remettre le trophée qu’il aurait reçu.

8) Le Trophée « Personnalité sportive de l’année » est décerné à un(e) athlète en considération de ses prestations sportives durant l’année qui précède la cérémonie des TAAC. Quatre personnalités sont sélectionnées par un jury de professionnels du Sport. Le lauréat du prix Personnalité sportive de l’année est au final désigné par un vote du public, sur la base de la liste établie par le jury Sport et diffusée par le Comité d’organisation des TAAC. Ce vote se fera via le site internet www.lestaac.com dans la période prévue à cet effet. La liste des nominés ainsi que les éléments nécessaires aux votes seront annoncés par voix de presse, par les radios et télévisions partenaires, et seront aussi disponibles sur le site officiel des TAAC www.lestaac.com.

9) Le Trophée « Personnalité de l’Année » est remis à une personnalité ayant réalisé une action exemplaire pouvant servir de modèle et a fortiori en adéquation avec l’œuvre humaniste d’Aimé Césaire. Cette personnalité est désignée par le Comité d’organisation des TAAC.

10) Des « Trophées d’Honneur » sont décernés chaque année sur proposition du président des Trophées des Arts AfroCaribéens et avec l’aval du Comité d’organisation des TAAC.

Le règlement complet est disponible sur le site officiel de la cérémonie de remise des prix des Trophées des Arts AfroCaribéens : www.lestaac.com

Roger ANGLO
Président des TAAC

Commentaires
  • C’est en recherchant perpétuellement les équilibres que l’on parvient malgré la persistance de certaines aspérités tenaces à la cohérence universelle, ainsi qu’à la cohésion intergénérationnelle levier majeur des cultures du monde. Votre action contribue à sa manière à la lisibilité des oeuvres des membres de la Communauté Noire au sein de la République Française pour une coexistence culturelle, traditionnelle et civilisationnelle.

    Jean Bernard BIKIME
    Président du think tank AAALFA

  • DERBY

    bonjour
    votre site est tres bien on se retrouve bientot

Laissez un Commentaire